Samsung pourrait perdre une partie de l’activité de production de Qualcomm en 2018

La filiale de Samsung qui produit les semi-conducteurs contribue largement à la croissance de la compagnie sud-coréenne. Cette compagnie a signé des accords clés avec des compagnies telles que Qualcomm. Elle produit leurs puces en masse dans ses usines avancées. Samsung a produit le Snapdragon 835 pour Qualcomm et elle produira probablement aussi le Snapdragon 845. Cependant, d’après un nouveau rapport, Samsung pourrait perdre une partie de l’activité de Qualcomm, l’année prochaine et céder sa place au fabricant de semi-conducteurs taïwanais Co ou TSMC.

Samsung a fabriqué le Snapdragon 835 pour Qualcomm et avait des vues sur le lot de production initial. C’est pour cela que les Galaxy S8 et S8+ ont été les deux seuls modèles à être proposés à la vente au 1er trimestre de cette année avec la toute dernière puce de Qualcomm. L’histoire est censée se répéter l’année prochaine car Samsung fabriquera probablement aussi le Snapdragon 845. Cela va sans dire que les prochains Galaxy S9 et S9+ seront les premiers terminaux sur le marché en 2018 à être animés par ce dernier processeur. Samsung pourrait toutefois ne pas avoir de vues sur le Snapdragon 855, à en croire le rapport de Nikkei. D’après ce rapport, TSMC aura une puce modem Qualcomm et elle pourrait passer des commandes de processeurs en 2018. Qualcomm travaillerait avec TSMC pour déployer une puce modem au 1er trimestre de l’année prochaine. Elle pourrait également produire le prochain processeur phare de Qualcomm, le Snapdragon 855, avant la fin de l’année prochaine. TSMC fabriquerait ces puces selon sa nouvelle technologie 7nm.

Elle utilisera en outre la même technologie pour produire les processeurs pour les nouveaux iPhone qui sont attendus pour l’année prochaine. Plus tôt cette année, il se disait que Qualcomm a abandonné Samsung et a choisi TSMC pour ses processeurs 7nm. Samsung est censée lancer la production en masse de ces processeurs en se basant sur sa technologie de 7nm, vers le 6ème mois de l’année prochaine. TSMC aurait déjà fourni ses outils de développement de puces à 7nm à ses clients et par conséquent, elle est en avance, par rapport à son rival sud-coréen. Samsung s’est focalisé sur autre chose pour faire avancer le processus de 10nm et cela a causé un délai de son processus de 7nm. TSMC a zappé le processus de 10nm et à la place, elle s’est focalisée sur le procédé de 7nm. Le processeur phare de Qualcomm est utilisé dans des millions de terminaux, tous les ans. Si Samsung finit par perdre une grande partie des commandes de Snapdragon 855 pour les céder à TSMC, sa filiale qui produit les semi-conducteurs devra peut-être se faire plus de clients afin de combler le manque à gagner.